16/04/2010

Cyril Verzele sur le gril

Cyril

(Cyril Verzele espère marquer plus de buts la saison prochaine. Photo: Richard Barzyczak)

Samedi dernier, suite à l’absence des deux gardiens, il a donné un sacré coup de main à l’équipe en dépannant au but contre Anderlecht. Agé de 25 ans, Cyril Verzele, étudiant en agronomie, a une qualité rare : c’est l’un des seuls gauchers de l’équipe ! Interview du back droit des Iguanodons.

Comment juges-tu ton match contre Anderlecht ?

Pas trop mal. Je n’avais plus joué au but depuis environ cinq ans. Mais les sensations sont rapidement revenues. Je reste un peu le troisième gardien des Iguanodons. J’espère quand même que cela n’arrivera pas trop souvent ! (il rit)

Qu’est-ce qui t’as semblé facile ? Et, à l’inverse, qu’est-ce qui t’as posé des difficultés ?

Je suis vite rentré dans la rencontre. Par contre, j’ai été un peu surpris par les tirs des ailiers. A plusieurs reprises, je n’ai pas assez fermé l’angle. Mais par après, les réflexes sont revenus.  

Au  niveau collectif, quel bilan tires-tu de cette rencontre ?

Il est positif. Par rapport à nos dernières sorties, notre jeu a été plus vif et nous avons développé plus de mouvements. A l’exception des dix premières minutes de la seconde mi-temps, nous n’avons rien à nous reprocher.

Mardi dernier, le club a organisé sa réunion annuelle. Quels sont tes sentiments sur ce qui a été dit ?

Une mise au point était nécessaire. Notamment afin d’évaluer la motivation des joueurs pour la saison prochaine. Tout s’est bien passé. Il n’y a eu aucune contestation. Je suis satisfait que le comité actuel ait été prolongé.

Quel regard jettes-tu sur ta saison ?

Mes débuts ont été difficiles. J’ai traîné une blessure au doigt et j’ai été sur la touche de mai à fin septembre. A cause de ça, j’ai raté les premiers matches. Puis, j’ai dû résorber mon retard physique. Aujourd’hui, cela va mieux. Je suis un peu déçu du faible nombre de buts que j’ai marqués. J’espère corriger le tir la saison prochaine.

Quand as-tu débuté le handball ?

J’ai commencé lors de la saison 2002-2003, à Namur.  J’étais étudiant à l’Université et j’ai rejoint l’équipe de la Faculté.  Après avoir pratiqué le tennis durant dix ans, je cherchais un sport d’équipe. Le futsal ne me tentait pas beaucoup à cause de l’ambiance. J’ai tout de suite accroché au handball ! J’ai joué deux ans au sein de l’équipe de la Faculté. J’ai commencé comme ailier puis je suis devenu gardien. Ensuite, j’ai arrêté six mois.

Tu as alors rejoint les Iguanodons ?

Oui. Je cherchais un club régional. J’avais le choix entre Tournai et Bernissart. Je suis arrivé en janvier, si je me souviens bien. Ma saison n’a pas été longue. Malheureusement, je me suis rapidement blessé au genou (entorse) et j’ai juste participé à quelques entraînements et à l’un ou l’autre match. De retour, j’ai pris peu à peu mes marques dans l’équipe. J’ai évolué tantôt comme gardien, tantôt comme ailier, avant de devenir back droit.

Un souvenir particulier ?

Notre première victoire contre Mont-sur-Marchiennes, lors d’un tournoi. Mais je ne me souviens plus de grand-chose, hormis que c’était assez festif !

S.Ba  

 

 

13:06 Écrit par Iguanodons' Team dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.