28/12/2010

Compte-rendu en retard: Tubize laisse la lanterne rouge aux Iguanodons

(Match disputé le 21 novembre 2010)

IMG_9348.JPG

(Nicolas Allaire a marqué deux nouveaux buts. Photo: Richard Barzyczak)

HSC TUBIZE : 37 (18)

LES IGUANODONS : 20 (11)

HSC Tubize : Bosmans (1), Bourlet (1), Collet (4), Daiwaille (4), Debecker (1), Delbauve (5), Januth (4), Mendez-Cuba (1), Oukhabi (3), Peeters, Rabhi (6), Adnek (5), El Korchi

Les Iguanodons : Michel Rohart, Loïc Druart (8), Jean-François Migliore (7), Nicolas Allaire (2), Thomas Bram (2), Jean-Maximilien Schultz (1), Morgan Verelst, Cyril Verzele, Nicolas Demoustier, Simon Barzyczak

Arbitre : M. Pierloot

Le match entre les deux derniers du classement a tourné à l’avantage des locaux. Dans une ambiance survoltée et électrique, adoucie par le charme des sympathiques pom-pom-girls, Tubize a dominé son sujet. Le duel débuta avec un peu de retard en raison de l’absence du duo arbitral initialement prévu. Rappelé en « urgence », Thierry Pierloot accepta de dépanner, au grand bonheur des deux adversaires. Du côté des Iguanodons, l’équipe subit quelques modifications de dernière minute, avec le forfait de Jean-Paul Crassart et le retour de Thomas Bräm.

Durant les huit premières minutes, Tubize et Bernissart restèrent proches au marquoir (4-3). En trois minutes, Tubize doubla son avance (9-3) et prit le contrôle du match. Les Iguanodons s’accrochèrent et parvinrent à réduire les dégâts à quatre buts (15-11 à 27e). Mais les deux dernières minutes de la première période ne furent pas à l’avantage des visiteurs : 18-11 à la pause.

Le début de la deuxième mi-temps fut catastrophique. Engourdis, les Iguanodons laissèrent les Brabançons s’envoler jusqu’à 25-12 ! Il fallut un temps mort de Julien Verelst pour remettre les esprits à leur place. A la 44e, alors que le score était de 27-15, Bernissart reçut une seconde estocade et neuf nouveaux buts dans le visage, pour seulement deux marqués (35-17 à la 55e). Loïc Druart (2) et Nicolas Allaire (1) secouèrent une dernière fois les filets pendant que Tubize trompait Michel Rohart encore à deux reprises.

Bref, les Iguanodons ont par moment rivalisé avec Tubize mais ce fut loin d’être suffisant.

S.Ba

11:49 Écrit par Iguanodons' Team | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.