09/03/2011

Les Iguanodons ont offert leur courage

Handball 10 02 2010 Simon Bernissart Tubize 104ok.jpg

(Auteur de quatre buts, Cyril Verzele a plusieurs fois trouvé l’ouverture depuis l’aile droite. Photo : Richard Barzyczak)

MONT-SUR-MARCHIENNE : 37

LES IGUANODONS : 15

Mont-sur-Marchienne : Di Ruggiero, Bnoun (6), Fustin (6), Massinon (5), Mastromatteo (5), Koolen (4), Lavis (4), Bran (3), Dutrieux (4)

Les Iguanodons : Michel Rohart, Bräm (5), Verelst (4), Verzele (4), Barzyczak (2), Demoustier, Nicolas Rohart

Arbitre : Pierloot

Comme convenu, c’est à sept que les Iguanodons se sont déplacés à Mont-sur-Marchienne. Malgré ce manque de ressources, Bernissart a joué son match et n’a jamais cherché à s’économiser.

Comme les semaines précédentes, l’ouverture des échanges n’a guère été fracassante. Ces derniers temps, il semblerait que l’équipe éprouve des difficultés à se libérer tant qu’elle n’a pas scoré. Après dix minutes, le score était de 6-0 !  Mais dès que Bräm a défloré la marque (6-1), deux nouveaux buts ont suivi dans la foulée (7-3 à la 14e par Verzele et Verelst). Privilégiant les intervalles et profitant des espaces créés par le ou les pivot(s), Mont-sur-Marchienne a porté son avance à 11-3 en l’espace de trois minutes ! Loin de baisser les bras, les Iguanodons ont répliqué comme ils le pouvaient, Bräm (2 fois), Verzele et Verelst trouvant encore l’ouverture. Score à la mi-temps : 17-7.

En seconde période, un problème s’est rapidement posé : celui de la fatigue. Grâce aux bons arrêts de Michel Rohart et à quelques interceptions de la défense, les Iguanodons se sont créés des possibilités en contres. Mais le manque de lucidité dû aux efforts déployés a abouti à un manque de réalisme. Avec un banc plus fourni, certaines phases auraient été mieux exploitées et Bernissart aurait rajouté quelques goals à son total. Même constat sur le plan défensif : à mesure que le coup de sifflet final approchait, les joueurs n’ont plus réussi à assurer leurs retours défensifs. Les Iguanodons craquèrent à plusieurs reprises et les Carolos, qui alignaient eux aussi une équipe déforcée en raison du carnaval, ne se firent pas prier pour augmenter leur avance : de 25-11 à 28-11 entre la 32e et la 38e ou encore  de 29-12 à 32-12 entre la 41e et la 43e

Samedi prochain, place à Mouscron pour le « derby ». Le noyau devrait enregistrer plusieurs retours (Loïc Druart, Adrien Boucq, Jean-Maximilien Schultz,…) et retrouver un peu de consistance.

S.Ba

14:11 Écrit par Iguanodons' Team | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.