15/03/2011

Bernissart retrouve un noyau

IMG_9960.JPG

 (Jean-Maximilien Schultz était de retour contre les Hurlus. Photo : Richard Barzyczak)

HC MOUSCRON : 33

LES IGUANODONS : 12

HC Mouscron : Wallez (7), Vanderkerkhove (6), Verhelle L.-D. (6), Verhelle C.-E. (4), Debrabander (3), Tack (3), Rousseau (2), Renard (1), Dhuyvetter (1), Sauvage, Moors

HC Les Iguanodons : M. Rohart, Druart (5), Bräm (3), Verelst (2), Barzyczak (2), N. Rohart, Verzele, Demoustier, Schultz, Boucq 

Arbitre : De Bisschop

Le positif, pour débuter: après plusieurs semaines difficiles, les Iguanodons ont retrouvé un noyau plus complet. Grâce aux retours de Jean-Maximilien Schultz, de Loïc Druart et d’Adrien Boucq, Julien Verelst, l’entraîneur, a pu compter sur une dizaine de joueurs.

Une fois n’est pas coutume, Bernissart a ouvert la marque dès la première minute via une réalisation, la 20e de la saison, de Morgan Verelst. Mouscron a égalisé dans la foulée et enchaîné les buts (5-1 à la 8e). Belle réaction de Bernissart grâce à Loïc Druart et Thomas Bräm qui réduisent l’écart et permettent à l'équipe de faire illusion : 5-3 à la 13e minute. Moment choisi par les Hurlus pour s’envoler ! A raison d’un but toutes les minutes, Mouscron fit 10-3 à la 18e. Le jeu par intervalles développés par les joueurs de Laurent Vincent donna de belles opportunités aux ailiers adverses, qui ne se privèrent pas d’alimenter leur compteur buts.

A l’aise au marquoir, les locaux sont alors passés à un dispositif tactique 4-2. Contrairement à ce qu’on avait pu observer lors de certains matches, les Iguanodons n’ont pas été contrariés par ce changement. Les joueurs ont privilégié les incursions dans la défense et les Mouscronnois ont dû commettre plusieurs fautes. Bilan : deux exclusions temporaires, à la 18e et à la 20e, ainsi que le retour à un schéma de défense plus classique. Lors des sept dernières minutes, les Iguanodons ont encaissé six nouveaux buts.

Sur le plan offensif, le premier quart d’heure de la seconde mi-temps a été meilleur. Après 17 minutes, le score « intermédiaire » était de 6-8 : durant ce laps de temps, les Iguanodons ont donc marqué plus de buts que durant la première mi-temps, notamment grâce à l’impulsion d’un Druart auteur de quelques frappes puissantes et bien placées ! Un effort qui ne s’est pas prolongé. Après un temps mort, Mouscron a repris les affaires en mains et a déroulé : neufs buts dans les douze dernières minutes pour un seul chez Bernissart.    

S.Ba

12:06 Écrit par Iguanodons' Team | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.