14/05/2011

Bernissart craque en seconde période

 Bernissart-Mouscron (3).JPG

(Morgan Verelst a encore pu faire apprécier sa belle frappe. Photo : Richard Barzyczak)

HC ANDERLECHT : 37 (14)

HC IGUANODONS : 20 (10)

HC Anderlecht : Fernandez (9), Cornet (6), El Oueriaghli (5), Finkel (5), Delperdange (4), Begdouri (4), Bohyn, Maghfour (4), Desmulier, Catteau, Haine

HC Iguanodons : Michel Rohart (1), Verzele (5), Barzyczak (5), Bräm (4), Verelst (3), Boucq (1), Demoustier (1), Nicolas Rohart

Arbitre : Barbier

Privés de Jean-François Migliore et Loïc Druart, leurs deux meilleurs buteurs, et avec un noyau réduit à huit éléments, les Iguanodons avaient des chances diminuées de créer la surprise. Anderlecht a rapidement créé le break (3-0 à la 4e) avec notamment deux buts de l’inévitable Fernandez. La riposte est venue des mains de Bräm et de Verelst (3-2 à la 5e). Anderlecht a repris l’avance mais Bernissart s’est accroché (6-2 à la 13e puis 6-4 à la 17e). Les Iguanodons ont maintenu l’écart à deux buts jusqu’à la 23e (9-7) avant qu’Anderlecht n’augmente son bénéfice  (14-10 à la pause).

Les Iguanodons ont encore bien tenu le coup durant les dix premières minutes de la seconde période. Verzele a profité des espaces sur son aile droite pour marquer trois fois en l’espace de neuf minutes. A la 39e, Bernissart avait encore cinq buts de retard sur son adversaire (20-15). L’équipe a alors complètement craqué, les joueurs devenant spectateurs des débats plutôt qu’acteurs. La fatigue a produit ses effets et le banc, où un seul réserviste pouvait prendre place, n’a pas permis aux Iguanodons de reprendre des forces et de retrouver leur lucidité. Les Mauves ont fait mouche huit fois en l’espace de huit minutes et ont porté le score à 28-15 à la 48e ! Un nouveau but de Verzele (49e 28-16) a brièvement coupé cet élan qui a repris de plus belle durant les dix dernières minutes. Ajoutez neuf nouvelles réalisations des Anderlechtois pour seulement quatre du côté de Bernissart et vous obtenez le score final. Pour info, deux de ces buts ont été marqués par Michel Rohart, gardien, sur penalty et par Nicolas « Poulet » Demoustier qui a été récompensé de son bon travail de sape (plusieurs penalties provoqués, etc.). Traditionnellement gardien, Adrien Boucq a lui aussi doublé son capital but lors de cette rencontre en s’alignant comme pivot et en contrariant bien l’arrière garde adverse.

S.Ba

10:49 Écrit par Iguanodons' Team | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.